© Clara Huyton

Dominique Ernst,

et les légendes des Monts de Genève

Rencontrer et écouter Dominique Ernst, c’est ouvrir un livre et s’offrir un beau voyage à la découverte des Monts de Genève. L’histoire de cet amoureux d’ici, son actualité et son esprit sont étroitement liés au territoire qu’il habite depuis 59 ans et dont il explore chaque jour la nature et les légendes.

Né à Genève, c’est au pied du Salève à Monnetier-Mornex qu’il éveille sa curiosité pour ce territoire dont il révèle aujourd’hui les mystères à travers ses écrits, articles et livres. C’est aujourd’hui dans le Vuache qu’il s’est enraciné. D’abord conseiller municipal de Vers en 2001, il a vite ressenti l’envie d’en partager l’actualité, devenant correspondant pour les médias locaux, et par extension ambassadeur de ces terres du Genevois peu connues. Durant l’été 2004, il produit une série d’articles sur les légendes du Salève et du Vuache. Son exploration démarre ainsi et depuis, l’ambassadeur est l’auteur de 7 livres* consacrés au territoire.

Les légendes des Monts de Genève 

« On n’est pas dans la petite historiette ! Faire un livre cela ne s’improvise pas une sacrée aventure, j’ai découvert un monde insoupçonné autour des légendes » avoue Dominique Ernst, qui se révèle être un conteur. Le Salève et le Vuache, ces deux montagnes proches mais si différentes, regorgent de légendes nourries par les habitants depuis des siècles ; des terres rudes où l’on tentait de vivre, des montagnes peuplées d’ours, de loups, et d’histoires autour du diable, des sorcières et des fées. « Le Salève est une montagne civilisée liée à Genève et l’alpinisme et on raconte que les loups autrefois y mangeaient les moutons. Le Vuache est une montagne sauvage préservée et riche d’un patrimoine naturel et bâti ; autrefois les loups mangeaient les enfants selon des témoignages datant de 1750 que j’ai retrouvés en consultant les registres de paroisse. »

L’auteur est un enquêteur. Il frappe à la porte des habitants dont les arrière-arrières grands-parents ont sans doute transmis des histoires que l’on racontait lors des veillées, il fouine dans les greniers,  il cherche dans les livres, la presse et croise ses données avec les archives des ethnologues et « folkoristes ». Il se balade, il lève le nez, il écoute ! Saviez-vous qu’Henri IV a failli se faire assassiner à Viry, qu’en 1814 une bataille terrible avec les soldats de Napoléon et autrichiens aux portes de Saint-Julien a fait 1000 morts, que Jules César se promenait sur les chemins du Vuache ? Tout comme Dominique Ernst que vous croiserez là où il aime se promener : les grands alpages aux panoramas incomparables sur Genève et dont on se recharge en énergie positive :  la Tour des Pitons, les Convers et La Thuile. Côté Vuache, cette montagne couverte de forêts, sans routes et dont il est un fervent protecteur à travers l’action du Syndicat Intercommunal du Vuache qu’il préside : « Extraordinaire au printemps, jouissant d’une grande biodiversité, d’une végétation variée à la fois méditerranéenne et alpine, mais aussi les vergers traditionnels que nous fêtons chaque automne, les 170 km de chemins de randonnée balisés, Chaumont, rare village qui a su conserver son ambiance médiévale avec son château posé sur un éperon rocheux, le parcours de découverte du Vuache et ses panneaux, sans oublier la chapelle Sainte-Victoire à l’opposé, au-dessus du Rhône et sa légende ! ».

 

2006 Parution du premier livre: «Histoires et légendes au pays du Vuache».

2015 Parution de «Le Salève, des histoires et des hommes»