Voir les photos (14)

Les Lacs Jovet

Pédestre à Les Contamines-Montjoie

16.5 km
Pédestre
5h 30min
Facile
  • Une randonnée de niveau moyen, avec un accès relativement facile. Elle offre des paysages diversifiée (passage forestier, alpages) avec un final proche des sommets glaciaires.
    Départ : Les Contamines-Montjoie/Notre Dame de la Gorge,
    Territoire touristique : Pays du Mont Blanc
    Altitude maximale : 2195m

    Les Lacs Jovet sont nichés dans un environnement de sommets aux allures surprenantes : pierriers sous le Tondu, aiguilles élancées de La Pennaz, crête déchiquetée de l'arête des...
    Une randonnée de niveau moyen, avec un accès relativement facile. Elle offre des paysages diversifiée (passage forestier, alpages) avec un final proche des sommets glaciaires.
    Départ : Les Contamines-Montjoie/Notre Dame de la Gorge,
    Territoire touristique : Pays du Mont Blanc
    Altitude maximale : 2195m

    Les Lacs Jovet sont nichés dans un environnement de sommets aux allures surprenantes : pierriers sous le Tondu, aiguilles élancées de La Pennaz, crête déchiquetée de l'arête des Fours.
    PARKING - REFUGE DE NANT BORRANT : 0 h 30
    Au fond du parking, traversez la passerelle sur le Bon-Nant et suivez à droite le large chemin qui vous conduit à Notre Dame de la Gorge. Vous suivez l'itinéraire des sentiers de grande randonnée GR5 et du mythique Tour du Mont-Blanc.
    A partir de ce point, vous entrez également dans la réserve Naturelle des Contamines-Montjoie. Respectez la réglementation affichée.

    Montez par la voie romaine, ses vestiges (il n'est pas vraiment certain qu'ils soient romains) de chemin pavé. Remarquez au passage cette grande dalle de gneiss et son inscription : Passant honore an ce lieu la raine des cieux.
    Vous passez ensuite devant l'arche naturelle au dessus du torrent, puis au Pont de la Téna, aussi nommé Pont Romain, et ses gorges.
    Poursuivez par la piste pour rejoindre le refuge de Nant Borrant.REFUGE DE NANT BORRANT - REFUGE DE BALME : 1h
    Continuez par la piste vers le Refuge de Balme. Même si le chemin est un peu raide, tournez la tête pour profiter des beaux chalets de La Giettaz sur votre gauche. Après un parcours à plat dans le large vallon, puis le franchissement d'un ressaut, vous atteignez le refuge de Balme. Toilettes publiques.

    REFUGE DE BALME - PLAN JOVET : 1 h
    Au dessus du refuge, poursuivez direction Lacs Jovet , par la croupe à gauche en passant sous l'aiguille de la Pennaz et rejoignez Plan Jovet.

    PLAN JOVET - LAC JOVET : 0 h 45
    Traversez à gauche la passerelle au dessus du torrent, direction Lacs Jovet, passez à proximité des chalets Jovet. Après avoir traversé cette lande composée entre autres de rhododendrons, de myrtillers et de genévriers, montez le ressaut qui vous conduit au premier lac.
    En face de vous, le Mont Tondu qui culmine à 3 196 m et derrière vous, le vallon qui conduit au Col du Bonhomme.
    Longez le lac, selon votre goût, par la gauche ou la droite jusqu'à la petite cabane à son extrémité. Vous rejoindrez le second lac en 10 minutes en suivant la sente derrière la cabane.

    LAC JOVET - RETOUR PARKING: 2 h 15
    Redescendez par le même chemin jusqu'à Notre Dame de la Gorge. Profitez de votre fin de journée pour visiter la chapelle baroque, et revenez au parking par le sentier botanique fort instructif

    Randonnée issue du Plan Départemental des Itinéraires de Promenades et de Randonnées du Conseil général de la Haute-Savoie
  • Documentation

    Les fichiers GPX / KML vous permettent d'exporter le tracé de votre randonnée sur votre GPS (ou autre outil de navigation)
  • Clientèles acceptées

    • Individuels
Points d'intérêt
1 Les Gorges de la Gruvaz
Une agréable visite d'une heure durant laquelle vous pourrez avec un peu de chance admirer chamois et marmottes.
2 Espace Nature au Sommet - Réserve Naturelle des Contamines-Montjoie
A côté de l'Office de Tourisme, l'Espace Nature au Sommet propose tout au long de l'année : expositions, sorties extérieures, espace multimédia... ainsi que des ateliers pour les enfants.
3 La Cascade de Combe Noire
Courte randonnée pour découvrir une superbe cascade au dessus de Notre-Dame de la Gorge.<br/>Allez jusqu'à Notre-Dame de la Gorge, puis empruntez la Voie Romaine jusqu'à hauteur du Pont Romain.
Prenez sur votre gauche en direction des chalets de la Laya.
Obliquez sur la gauche et découvrez le profond abîme d'un torrent traversé par un pont d'où l'on voit la superbe cascade de Combe Noire.
Temps de marche aller : 1h depuis Notre-Dame de la Gorge.
4 La Voie Romaine
La Voie Romaine est située sur le site touristique de Notre-Dame de la Gorge. Cette voie ancienne, dite romaine mène au col du Bonhomme puis à l'Italie. Depuis ce site, se trouvent de nombreux départs de sentiers et de randonnées.
5 Sainte Chapelle
Deux cents mètres en amont de l'église de la Gorge, une petite chapelle bien singulière est accrochée au flanc de la paroi rocheuse. La construction primitive se trouvait à l'aplomb de celle que l'on découvre aujourd'hui.<br/>La tradition veut que le premier ermite qui se soit installé à la Gorge ait choisi ce site pour établir son ermitage. Dès le Moyen-Age, la Sainte-Chapelle fut un lieu de pèlerinage fort prisé des habitants de la région.
Aujourd'hui encore, le 15 Août, jour de l'Assomption et le 8 Septembre, anniversaire de la Nativité de la Vierge, une procession conduit les fidèles de l'église de Notre-Dame de la Gorge à la Sainte-Chapelle, à l'issue de l'office.
6 Eglise de Notre-Dame de la Gorge
Lieu de pèlerinage fort ancien, curieux oratoire de style baroque, couvert de fresques Renaissance et de dorures, dans la plus pure tradition de la Savoie religieuse..." écrit Roger Frison Roche dans Mont-Blanc aux sept vallées.<br/>Nous ne possédons aucun renseignement certain sur l’origine de Notre-Dame-de-la-Gorge : on raconte qu’il y a 900 ans, un ermite se serait installé en ce fond de vallée, pour y accueillir et réconforter les voyageurs qui passaient en ce lieu… Le chemin conduisait au col du Bonhomme, et de là, on gagnait l’Italie. Le pieux ermite avait organisé un sanctuaire pour la « réfection spirituelle » des voyageurs. Il l’avait dédié à saint Antoine, alors patron des muletiers et guides. Les archives nous dévoilent que le petit sanctuaire va devenir paroisse. Le fond de vallon est habité : en 1338, le « village » de la Gorge compte trente « feux » (foyers).

UN RETABLE BIEN SINGULIER
À l’origine, le groupe de statues placé à l’étage supérieur du retable illustrait le
Couronnement de la Vierge, quinzième mystère du Rosaire. Marie en prière, encadrée du Christ et de Dieu le Père, occupait la partie centrale de la décoration.
Pour une raison inconnue, on démonta le retable entre la fin du XVIIIe et le milieu du XIXe siècles. Peut-être pour le protéger durant la période révolutionnaire ? Lorsqu’on le remit en place, on crut bien faire en plaçant la statue du Père Éternel au centre du décor… Mais la scène perdait par là-même sa signification première !

Longtemps, les historiens de l’art décontenancés devant cette Trinité à quatre personnages parlèrent de « hardiesse théologique ». C’est un peu par hasard, en 1998, observant la direction des regards des angelots placés sous chaque statue, qu’on comprit le sens premier de cette composition !

UNE FAÇADE EN VERSION LATINE
La façade de l’édifice, protégée par sa large avancée de toiture décorée, est comparable, dans une version un peu simplifiée, à celles des autres églises de la vallée.
On remarque deux cartouches stuqués avec leurs inscriptions latines : à gauche, il est écrit « Qui a trouvé Marie, trouvera la vie » et à droite « Ses bases sont établies sur les montagnes saintes ». Une dernière inscription est visible sur la bande transversale entre corniche et oculus : « Je suis la Mère de belle bonté ».

LES STATUES
Les statues, à gauche et à droite du retable principal, évoquent saint Antoine, premier patron du lieu, et saint Bernard de Clairvaux, chantre de la Sainte Vierge. Peu à peu, l’église s’enrichit de cinq autres autels, dont trois avec retables dorés. Ils ont aujourd’hui disparu, à part les colonnes ajourées de l’autel de gauche et la magnifique frise en relief, qui représente les anges consolant les âmes du Purgatoire. L’ensemble fleuri, coloré et doré, est caractéristique du style baroque. À gauche, une statue de saint François de Sales – évêque de Genève et grand promoteur de la réforme de l’Église catholique – tenant en main un coeur enflammé, fait allusion à son « Traité de l’Amour de Dieu » publié à Annecy en 1616.
Déposer un avis
Écrivez votre avis sur Les Lacs Jovet :
  • Médiocre
  • Moyen
  • Bon
  • Très bon
  • Excellent
Il n'y a pas encore d'avis sur Les Lacs Jovet, soyez le premier à en laisser un !