Voir les photos (5)
Exposition Aimée de Renée Levi

Aimée, une exposition de Renée Levi

Culturelle, Exposition, Art contemporain, Peinture à Annemasse

Gratuit
  • La Villa du Parc accueille Renée Levi pour un projet intitulé Aimée, débutant cet hiver par une exposition à l’intérieur du centre d’art contemporain, et se poursuivant à l’extérieur au printemps avec la réalisation d’un mural sur une façade du bâtiment.

  • C’est avec bonheur que la Villa du Parc retrouve Renée Levi en ce début d’année 2021. Le centre d’art contemporain à Annemasse avait en effet accueilli une proposition mémorable et éclatante de l’artiste installée à Bâle dans l’exposition Le syndrome de Bonnard en 2014, dans laquelle elle avait redéployé une installation murale fluorescente de la collection du MAMCO (Genève), en sculpture et palissade traversant l’espace domestique de la Villa du Parc.

    L’invitation d’ampleur qui lui est...
    C’est avec bonheur que la Villa du Parc retrouve Renée Levi en ce début d’année 2021. Le centre d’art contemporain à Annemasse avait en effet accueilli une proposition mémorable et éclatante de l’artiste installée à Bâle dans l’exposition Le syndrome de Bonnard en 2014, dans laquelle elle avait redéployé une installation murale fluorescente de la collection du MAMCO (Genève), en sculpture et palissade traversant l’espace domestique de la Villa du Parc.

    L’invitation d’ampleur qui lui est proposée aujourd’hui est motivée par l’envie après une année difficile et morose d’une exposition vive portée par une artiste dont on connaît la générosité et la précision, la radicalité picturale et l’acuité de la perception architecturale.

    Pour la Villa du Parc, elle conçoit un projet sur mesure s’appuyant sur les variations de lumière naturelle et artificielle du lieu, jouant des effets rétiniens que celle-ci provoque en éclairant selon les heures les murs et un ensemble de peintures existantes et nouvelles. Dans l'œuvre de Renée Levi, “ le lieu concret, contingent, y est tangentiellement mis à contribution ”, écrivait avec justesse Christian Bernard, précisant ainsi comment l’artiste intègre les spécificités de l’espace afin d’optimiser les conditions de visibilité de son travail. C’est exactement dans cet état d’esprit qu’est pensée l’exposition à la Villa du Parc, dans laquelle les toiles exposées seront prolongées et relancées dans des muraux in situ plus ou moins perceptibles.

    Dans les nouvelles toiles, la plupart de format moyen ayant été produites cette année à l’atelier sans circonstance spécifique, Renée Levi met en tension et bouscule la ligne intuitive et fluo au spray qui lui est caractéristique. Sa forme est reprise et répétée en aplats segmentés, épais et géométriques, contraignant le dessin initial et permettant de nouvelles compositions hybrides et dynamiques. Si la répétition du motif est inhérente au processus pictural, physiquement engagé, de l’artiste, le déplacement de son geste premier vers l’abstraction géométrique, est tout à fait inédit et expérimental.

    Entre la toile et le mur, la compression et l’expansion, la ligne qui se fait lettre et celle qui devient surface, la contrainte et le débordement, c’est toute une dialectique de jeu et d’introspection de sa peinture que Renée Levi inaugure et déploie à la Villa du Parc.

    L’exposition se prolongera ensuite à l’extérieur, avec la réalisation de l’œuvre monumentale sur la façade synthétisant ces nouvelles recherches expressives et fonctionnant dans l’espace public comme peinture, hommage et signature.

    Nota bene sur Aimée :

    Renée m’a fait part de sa joie d’avoir découvert l’existence d’Aimée, une genevoise franco-suisse, qui, dès 1942, à l’âge de 17 ans, a aidé des enfants juifs et des résistant.e.s à passer illégalement la frontière depuis Annemasse pour se réfugier en Suisse. Condamnée à l’époque par les autorités helvétiques, Aimée Stitelmann (1925-2004), communiste et antifasciste, devint après la guerre enseignante à Genève, et fut réhabilitée en 2004 par une loi d’amnistie votée par le Conseil fédéral suisse en faveur des militants anti-nazis. « L’exposition pourrait porter son prénom », m’écrivit Renée, « et serait ainsi dédiée à cette femme courageuse et inspirante, avec un si beau prénom, qui plus est en « ée » ». Cette coïncidence homonymique, heureuse, n’est en rien hasardeuse. Car Renée Levi porte une attention profonde, scripturale et picturale, au nom – et particulièrement au prénom, qui est propre à chaque femme, sans rattachement patrimonial – à ce qu’il évoque de l’identité, de la mémoire, et à la force que son affirmation impose. De Renée à Aimée, et à toutes les “ée”.s qu’une langue genrée comme le français ne cesse pourtant d’oublier, la voyelle inclusive se peint et s’universalise ici, en toute sororité.

    Garance Chabert


    Biographie :
    Renée Levi (Istanbul, 1960) vit et travaille à Bâle (Suisse). Architecte de formation, formée à l’art à Zurich et enseignante à l’école des Beaux-Arts de Bâle depuis 2001, elle développe un travail qui porte sur la perception de l’espace en utilisant une peinture sauvage, se référant autant au tag urbain qu’à l’histoire de l’art. Elle a exposé en Suisse (au MAMCO à Genève, au Musée Langmatt à Baden, à la Kunsthalle Palazzo à Liestal, etc.), en France et à l’étranger lors d’expositions personnelles et collectives. A noter sa participation monumentale à la dernière Biennale d’art contemporain de Lyon en 2019 au Musée d’art contemporain. Elle a reçu de nombreux prix, le plus récent est celui de la Société des Arts en 2019 pour lequel elle a exposé au Palais de l’Athénée à Genève. Elle a signé des interventions pérennes dans différents lieux publics et privés principalement en Suisse. Plusieurs catalogues monographiques lui sont dédiés. Le dernier en date étant MMXX, suite à son exposition au Musée d’Art, Histoire et Archéologie à Evreux en 2020. Elle est représentée par la galerie Bernard Jordan à Paris. http://reneelevi.ch/

    L'exposition Aimée bénéficie du soutien de Pro Helvetia, Fondation suisse pour la culture.
  • Tarifs
  • Gratuit
Horaires
  • Du 23 janvier 2021
    au 2 mai 2021
  • Lundi
    Fermé
    -
  • Mardi
    14:00 - 18:30
  • Mercredi
    14:00 - 18:30
  • Jeudi
    14:00 - 18:30
  • Vendredi
    14:00 - 18:30
  • Samedi
    14:00 - 18:30
  • Dimanche
    14:00 - 18:30
Sur place
Déposer un avis
Écrivez votre avis sur Aimée, Une Exposition De Renée Levi :
  • Médiocre
  • Moyen
  • Bon
  • Très bon
  • Excellent
Il n'y a pas encore d'avis sur Aimée, Une Exposition De Renée Levi, soyez le premier à en laisser un !