Voir les photos (6)

38 - Circuit de la Ramaz

à Cluses

67.0 km
Vélo route
Difficile
  • 16 km d’ascension à 6% de moyenne depuis Taninges, avec un échauffement préalable sur le col de Châtillon, voilà le plat de résistance de ce circuit agrémenté de panoramas exceptionnels sur le Massif du Mont-Blanc.
    Sens de parcours : inverse des aiguilles d'une montre.
    Repères et connexions : Taninges (séparation avec la Boucle du Giffre n°39 et le Circuit de Joux-Plane n°36) ; le Praz-de-Lys ; Onnion ; St-Jeoire (jonction avec le Tour du Môle n°25)Descriptif :La Ramaz n'aura vu que deux...
    16 km d’ascension à 6% de moyenne depuis Taninges, avec un échauffement préalable sur le col de Châtillon, voilà le plat de résistance de ce circuit agrémenté de panoramas exceptionnels sur le Massif du Mont-Blanc.
    Sens de parcours : inverse des aiguilles d'une montre.
    Repères et connexions : Taninges (séparation avec la Boucle du Giffre n°39 et le Circuit de Joux-Plane n°36) ; le Praz-de-Lys ; Onnion ; St-Jeoire (jonction avec le Tour du Môle n°25)Descriptif :La Ramaz n'aura vu que deux fois les coureurs du Tour : en 1981 et en 2003. Dans le sens proposé, vous y accéderez par Châtillon et Taninges. Au giratoire du centre-ville, prenez la RD907 à gauche, puis, 300 m plus loin, la RD307 à droite. Cette petite voie plus tranquille que la route des Gets sera le point de départ de votre ascension. A Fry, vous passerez sur la RD328, que vous quitterez 2km plus loin pour la route du Praz-de-Lys / Sommant (RD308). Durant la montée, prenez le temps d'admirer le panorama sur tous les sommets du massif du Mont-Blanc. Dans la descente, ne manquez pas la sortie de la départementale, sur votre droite, au lieu-dit " chez Besson ". Vous rattraperez la RD226 à St-Denis pour la quitter à gauche juste avant Laitraz. Vous effectuerez le retour par Onnion et St-Jeoire où vous serez dirigé sous le Môle, sur une petite route balcon (RD306) aboutissant à Marignier. Vous procurerez les derniers kilomètres paisiblement, sur la nouvelle voie verte, jusqu'à Cluses.
  • Documentation

    Les fichiers GPX / KML vous permettent d'exporter le tracé de votre randonnée sur votre GPS (ou autre outil de navigation)
  • Clientèles acceptées

    • Individuels
Points d'intérêt
1 Chateau de Beauregard
Le château de Beauregard a été la demeure depuis le 13ème siècle des seigneurs, devenus Comtes de la Fléchère.
Vous pourrez admirer ce joyau, illuminé la nuit.<br/>La bande blanche peinte sous la toiture des diverses tours rappelle que Hugues de la Fléchère participera en 1366 à la croisade qu'organisa le Comte Vert pour venir en aide à l'empereur chrétien d'orient, son beau frère. Parmi les personnages, les plus illustres de cette famille, nous devons citer le colonel Jean-Pierre de la Fléchère qui au 18ème siècle, fut gouverneur de Cagliari et Vice roi de Sardaigne et le général Georges-François de la Fléchère qui fut major Général de la province de Savoie.
2 La Tour carrée
La tour carrée date de l'an mil et faisait, à l'époque, partie intégrante de l'église Saint-Georges. Elle est de style Néo-gothique et a été restaurée en 1988.<br/>L'Eglise Saint-Georges fut construite en l'an mil, elle a connu de nombreux agrandissements, pas toujours cohérents, mais elle restait trop petite pour une population toujours croissante. On décida donc en 1848 de la démolir et d'en construire une nouvelle contre la butte de "Sur-Nâves" pour dégager une nouvelle place au centre du bourg.
Comme on désirait conserver le clocher existant (encore en excellent état), on devait construire la nouvelle église séparée du clocher. Cette réalisation (1855-1858) fait de l'église de Saint-Jeoire la seule de notre département à avoir conservé et mis en valeur toutes les caractéristiques, à l'extérieur comme à l'intérieur, de ce style Néo-gothique lombard.
3 Eglise de Mégevette
Au centre du village, prenez le temps de découvrir l'église St Nicolas, véritable chef-d'oeuvre. Une première église, datant du 10ème siècle, trop petite et vétuste, a été remplacée par l´actuelle, construite de 1872 à 1880.<br/>Elle se distingue par sa surface de 600 m² et sa hauteur. La population de l'époque était de plus de 1 000 habitants juste après l'Annexion de la Savoie à la France (1860).
Avec sa triple nef, elle accueillait le millier de paroissiens de l´époque. Elle est placée sous les patronages de saint Nicolas et de saint Théodule. Erigée dans un style qui mêle le pseudo-roman et la renaissance italienne, elle est surmontée d´un clocher à bulbe. Sous l´église, une crypte (la chapelle funéraire de la famille Fernex) abrite une fresque du 17ème siècle dont il ne reste malheureusement presque plus rien. Entre 1975 et 1992, l´église a été entièrement restaurée.
4 Lac de Sommand
Au coeur des alpages de Sommand,à 1500 m d'altitude, vous apprécierez ce site pour son calme, sa fraîcheur. Nombreuses randonnées faciles aux alentours.<br/>Accès par la route ou chemins de randonnées.
Activités : Pêche avec permis pêche (journalier, semaine, quinzaine, saison) en vente à l'OT. Règlement 1ère catégorie.
Superficie : 3600 m2 . Profondeur : 2 m
5 La Tourbière de Sommand
Cette tourbière est unanimement reconnue comme étant la plus belle et la plus riche de la région, mais aussi des Alpes françaises du nord.<br/>Son intérêt écologique, sa richesse floristique et un accès facile lui ont valu la visite de nombreux professionnels : botanistes, mycologues, etc...
L'intérêt écologique de cette tourbière réside dans la diversité de ses groupements végétaux. On distingue au centre des peuplements de Pins à crochets (Pinus montana), cernés où pénétrés par (selon les conditions hydriques) :
-Des prairies humides à Carex.
-Des prairies marécageuses à Menyanthes (Menyanthes trifoliata).
-Des pelouses sèches à Nard (Nardus stricta).
-Des pelouses en cours d'assèchements à Scirpes (Scirpus caespitosus).
-Des dépressions inondées à Carex limosa.

Tous ces groupements se développent dans un milieu relativement acide, ce qui étonne lorsque l'on sait que les roches environnantes sont calcaires !

Les Phanérogames forment un lot d'environ 200 espèces parmi lesquelles nous retenons :
-29 espèces de Cypéracées dont Carex limosa, Carex pauciflora, Scheuchzeria palustris.
-7 espèces d'Ericacées comprenant les deux espèces typiques des tourbières à Sphaignes : l'Andromède et la Canneberge
-Chez les Orchidées, il convient de citer Leucorchis albida dans la Nardaie.
-Dans la mousse sous les pins, la délicate Listera cordata et une magnifique Gentianacée (Swertia perennis) s'y développent.
-La gentiane pourpre est présentée dans les pelouses à Nard et dans les Sphaignes gorgées d'eau, on rencontre Drosera obovata et Drosera rotundifolia.

La flore de lichens comprend environ 35 espèces parmi lesquelles deux raretés françaises se distinguent :
-Cladonia carneola et Cladonia bellidiflora

Chez les champignons deux espèces rares associées au pin :
-Lactarius musteus et Boletus flavidus.

Le second intérêt de cette tourbière réside dans sa qualité esthétique tout à fait remarquable, mise en relief par ses boisements de Pins à crochets.
6 Eglise Saint Jean-Baptiste de Taninges
Une église monumentale tant par ses dimensions que par son histoire ! Son riche décor intérieur en trompe l'oeil, typique du style néo-classique est remarquable.<br/>Edifiée entre 1824 et 1834, par l'architecte annécien Prosper Dunant, l’église Saint Jean-Baptiste est représentative du dernier courant architectural des Etats de Savoie : le néo-classique sarde. A l'époque, elle était la plus vaste du diocèse d'Annecy : 58 m de long, 27 m de large et 18 m de hauteur sous voûte.
Si la façade de l’édifice parait sévère et comporte peu d’ornements, l’intérieur de l’église accueille une profusion de décor : peintures en trompe l'œil de la voûte et des piliers, stalles, chaire et fonts baptismaux en bois sculptés et vitraux multicolores.

En plus de visiter un édifice religieux, le visiteur découvrira l’art de décorer les églises et y trouvera un reflet de la population jacquemarde au XIXème siècle.
7 Taninges historique
Flâner dans le bourg ancien de Taninges, c'est découvrir tout un patrimoine bâti (XVIème - XIXéme siècle) autour de la place du marché : fontaine, anciennes maisons bourgeoises, arcades, chapelle et vieux pont au dessus du Foron.<br/>Taninges, situé au croisement des routes d’Annemasse / Sixt et Cluses / Thonon et au confluent du Giffre et du Foron, a connu au fil des siècles un développement commercial intense. Le bourg, autrefois installé au hameau de Flérier, s’est déplacé et s’est organisé autour de la place du marché, dont le plan est inchangé depuis 1730.
A découvrir : la chapelle Sainte-Anne, les maisons bourgeoises, le vieux pont en dos d’âne, les quais du Foron et l’église Saint Jean-Baptiste.
8 Parc de sculptures monumentales de la Chartreuse de Mélan
Le parc de sculptures développe un chemin de découverte artistique favorisant une approche progressive de l'art contemporain. Chaque œuvre propose le regard de l'artiste sur le site et son environnement.<br/>Le parc de sculptures monumentales de la Chartreuse de Mélan a pour but de rassembler en un même lieu quelques unes des tendances de l’expression contemporaine. L’originalité du programme réside dans la démarche créative demandée aux artistes qui doivent prendre en compte tous les aspects patrimoniaux du site : paysage de la vallée du Giffre, architecture de la Chartreuse, mais aussi histoire particulière du lieu. Ainsi un dialogue peut s’établir entre l’histoire ancienne et la sensibilité moderne.
----------
Découvrez le parc et ses sculptures en famille, avec un livret jeu-de-piste individuel proposé à la demande à l’accueil de la chartreuse.
Déposer un avis
Écrivez votre avis sur 38 - Circuit De La Ramaz :
  • Médiocre
  • Moyen
  • Bon
  • Très bon
  • Excellent
Il n'y a pas encore d'avis sur 38 - Circuit De La Ramaz, soyez le premier à en laisser un !