Voir les photos (10)

31 - Circuit du Bas Chablais

à Thonon-les-Bains

50.0 km
Vélo route
Moyen
  • Dans la première moitié de ce circuit, vous aurez le privilège de longer tranquillement le lac Léman à vélo, en passant par les jolis villages côtiers d’Yvoire et de Nernier. Puis vous tomberez sous le charme des coteaux et des villages de l’arrière-pays.
    Ville de départ / TER : Thonon-les-Bains, avenue de Corzent
    Longueur : 50 km
    Difficulté : bleu “plus“, en raison de sa longueur
    Dénivelé cumulé : 100 m
    Sens de parcours : inverse des aiguilles de la montre
    Repères et connexions :...
    Dans la première moitié de ce circuit, vous aurez le privilège de longer tranquillement le lac Léman à vélo, en passant par les jolis villages côtiers d’Yvoire et de Nernier. Puis vous tomberez sous le charme des coteaux et des villages de l’arrière-pays.
    Ville de départ / TER : Thonon-les-Bains, avenue de Corzent
    Longueur : 50 km
    Difficulté : bleu “plus“, en raison de sa longueur
    Dénivelé cumulé : 100 m
    Sens de parcours : inverse des aiguilles de la montre
    Repères et connexions : Anthy-sur-Léman (séparation d’avec la liaison Thonon / Annemasse n°49) ; Sciez (jonction avec la liaison Annemasse / Thonon n°23) ; Jouvernex (jonction avec le Circuit de Planbois n°50)

    72 km de long, 13 km de large, 300 m de fond : le Léman (ou lac de Genève) est apparu il y a 15000 ans, après le retrait du glacier du Rhône. 140 pêcheurs professionnels en sortent 650 tonnes de poissons par an (corégone, perche, brochet, truite, omble chevalier) et des régates parmi les plus importantes du monde sur plan d’eau fermé s’y déroulent chaque année : Cinq Jours du Léman, Bol d’Or en juin, Translémanique en solitaire en septembre.
    Vous longerez le lac sur une grande moitié de ce magnifique circuit avec, pourquoi pas, un premier arrêt à la plage de Corzent. Après la remontée sur Anthy, vous retrouverez le bord de l’eau à la plage de Redon. Le bond à la plage suivante d’Excennevex nécessite de traverser Sciez en longeant la nationale 5 sur 1,5 km avec beaucoup de prudence. Prévoyez ensuite du temps pour la visite d’Yvoire et du charmant petit port de Nernier. Autre visite possible : le musée paysan de Collongette après Chens-sur-Léman. Soyez vigilant ensuite dans la courte traversée de Douvaine, protégée par des feux et, de retour sur Sciez, ne manquez pas l’épingle droite, à quelques mètres de la nationale, puis les changements brusques de direction sur les 3 kilomètres suivants. Après Anthy, retour à Thonon sur vos traces de l’aller.
    Itinéraire de cyclo-découverte balisés par le Département de la Haute-Savoie dans le cadre du Plan Haute-Savoie Vélo
  • Documentation

    Les fichiers GPX / KML vous permettent d'exporter le tracé de votre randonnée sur votre GPS (ou autre outil de navigation)
  • Clientèles acceptées

    • Individuels
Points d'intérêt
1 Le Léman
Le Léman, véritable mer intérieure, est le plus grand lac d'Europe occidentale. D'origine glaciaire, alimenté principalement par le Rhône, il est majestueux dans toutes ses dimensions et constitue une destination à part : la "Mer à la Montagne" !<br/>D’origine tectonique et glacière, par le retrait du glacier de Rhône il y a près de 15 000 ans, le Léman est le plus grand lac d’Europe Occidentale.
Son nom remonte au IVe siècle avant notre ère. En 58 avant Jésus-Christ, Jules César est parti de Genava et du lacus Lemanus pour combattre les Helvètes.

Ce plan d’eau est formé de deux bassins lacustres : le Grand Lac à l’Est et le Petit Lac à l’Ouest. Le volume des eaux du Léman est de 89 km3.
Le Rhône est la principale source d’alimentation du lac (71,3%), viennent ensuite la Dranse (7,5%), les autres affluents (13,2%) et les apports atmosphériques (7,9%).

L’eau du lac met douze ans à se renouveler. Sa température ne descend pas au-dessous de 4°C. À cause de la sphéricité de la Terre, une corde rectiligne tendue entre Evian et Morges passerait au milieu du lac à 6 mètres sous la surface.

Les eaux de Léman ont de multiples usages (baignade et loisirs aquatiques, pêche…) mais sa vocation première est la production d’eau potable pour plus de 500 000 personnes en France et en Suisse grâce à onze stations de pompage.

- Superficie du Léman : 580,1 km²
- La France possède 235 km² (soit 40%) et la Suisse 345 km² (soit 60%)
- Superficie du Grand Lac : 499 km² (soit 86%)
- Superficie du Petit Lac : 81 km² (soit 14%)
- Périmètre du lac : 167 km
- Largeur maximale du lac (entre Amphion et la Baie de Morges) : 13,8 km
- Longueur maximale (entre Villeneuve et Genève) : 72,3 km
- Altitude moyenne du plan d’eau : 372 m
- Profondeur moyenne du lac : 152 m
- Point le plus profond du lac (situé entre Evian et Ouchy) : 309,7 m
2 Plage naturelle de sable fin
Site NATURA 2000.
Découvrez un site labellisé pour une géologie fabuleuse au bord du lac Léman, un site d'observation ornithologique, les seules dunes de sable fin uniques en Europe occidentale.<br/>EXCENEVEX séparée de Sciez par le Vion, elle a dû à sa plage en pente douce son premier peuplement sur les pilotis de l’âge de pierre. Et la même plage est encore la cause d’un essor touristique estival des plus remarquables qui s’en ira enflant au fur et à mesure que seront mieux connus les charmes balnéaires et botaniques de ses dunes lacustres uniques en Europe Occidentale.

Dans la baie de Coudrée, partie la plus large du lac, des vents violents nord-est et sud-ouest soulèvent des vagues longues et creuses, celles-ci redistribuent en direction du fond de la baie les dépôts fin sous-lacustres installés sur des épaisseurs de 5 à 50 m, par-dessus les moraines de fond du glacier. Lorsque les sables sont à nu, le vent les entraîne à l’intérieur des terres, constituant entre l’embouchure du Foron et Excenevex un système de dunes exceptionnelles en Europe.
Ce phénomène se poursuit encore de nos jours obligeant la municipalité à mettre en hiver sur la plage des filets pare sable pour limiter le déplacement du sable.

LES DUNES : seules dunes lacustres dans toute l’Europe avec celles du lac hongrois Balaton, leur sable fin comme de la farine, aurait été déposé, il y a 12 ou 15 000 ans , par les remous du lac, sitôt après l’époque glaciaire, quand le courant du Rhône butait contre un seuil coupant le Léman entre la pointe d’Yvoire et Prangins ; la rupture de cette barrière en fit découvrir une partie que les vents modelèrent en une vingtaine d’ondulations sur 600 m de large puis que fixèrent des végétations allant des roseaux du rivage (maintenant détruits pour dégager la plage) à la véritable et vénérable pinède (allant jusque vers Coudrée) en passant par une flore qui en fait une "oasis de plantes spéciales" où les botanistes ont déjà découvert un grand nombre de spécimens asiatiques, une vingtaine d’espèces d’orchidées et, juxtaposition scientifiquement sensationnelle, la seule station française de la Renoncule Rampante arctique.Extrait du guide "Le Chablais touristique"(Edition du Messager de la Haute-Savoie 1964).

L’hiver cette plage est le refuge d’une faune lacustre que les spécialistes viennent admirer : canards, cygnes, foulques, fuligules, grèbes, bécasseaux, barges, hérons, aigrettes... qui au moment des fortes bises, se reposent dans les eaux calmes du Vion, ce petit cours d’eau sinuant au travers du camping la Pinède, limite naturelle avec la commune de Sciez.

En hiver et plus encore les années bissextiles le niveau du Léman est abaissé, laissant apparaître de nombreuses dunes lacustres.
Le Léman n'a pas toujours un niveau constant.
Au temps où le Léman était libre de toute régulation, les variations du niveau de l'eau pouvaient atteindre plus de 2 mètres. Elles dépendaient directement de l'apport en eau venant des rivières du bassin versant.

Depuis 1884, une protection contre les inondations sur tout le pourtour du lac est garantie par un accord intercantonal (GE, VD, VS) qui fixe les niveaux du lac à respecter. La régularisation est assurée par le barrage du Seujet à Genève; cet ouvrage a remplacé en 1995 l'usine de la Couleuvrinière et le barrage du Pont de la Machine, usés par 100 ans de régularisation journalière.

Le niveau maximal normal du lac est de 372.30 mètres de juin à décembre et le niveau minimal de 371.60 mètres de mars à avril.
Tous les 4 ans (années bissextiles) cette cote est abaissée à 371.45 mètres (pour permettre les travaux d'entretien et de réfection des ouvrages situés au bord du lac) laissant apparaître davantage de dunes lacustres.
Lors de crues ou de fortes pluies, des fluctuations peuvent cependant survenir et augmenter le niveau du lac d'environ 30 cm.
3 Domaine de Rovorée - La Châtaignière
Espace Naturel Sensible départemental de 24 ha, le Domaine de Rovorée - La Châtaignière déploie son paysage forestier le long du Léman, à proximité du village d’Yvoire.<br/>Le Domaine est l'un des plus grands sites naturels accessibles au public sur la rive française du Léman.
Il ne s'agit pas d'un parc urbain aménagé mais d'un espace naturel sensible abritant une forêt ancienne avec ses châtaigniers séculaires, des rives lacustres avec des grottes à tufs et vestiges médiévaux, des oiseaux des forêts et du rivage et un panorama splendide sur le Léman.
L'absence de marques contemporaines préserve le charme magique de ces paysages, façonnés au fil des siècles par les pratiques humaines et offre aux aux amateurs de nature et de calme, un site unique notamment par ses magnifiques châtaigniers, enracinés depuis deux siècles dans ce lieu préservé.

Le domaine comprend une grande variété de paysages : résurgences à tufs, prairies, haies, espaces boisés, rives du lac…
Ces contrastes expliquent la richesse de la biodiversité locale. On y dénombre pas moins de 350 espèces floristiques, 87 espèces d’oiseaux, 29 espèces de papillons et 13 espèces de chauves-souris !

Le site est aménagé pour favoriser l’accueil de tous les publics : panneaux d’interprétation le long des sentiers, parking, accessibilité PMR, outils pédagogiques pour les enseignants, salle hors-sacs en projet…
Chaque année, des animations gratuites de découverte de la nature sont proposées d'avril à octobre par le Département et ses partenaires, pour vous permettre de découvrir la richesse du site de manière ludique, artistique et insolite, ainsi qu'une exposition qui lie nature et culture.

Espace Naturel Sensible propriété du département de la Haute-Savoie.
4 Cité médiévale d'Yvoire
Découverte de la cité médiévale d'Yvoire qui a aujourd'hui plus de 700 ans d'histoire<br/>Membre de l'Association des Plus Beaux Villages de France, lauréat national et européen du fleurissement, Yvoire a célébré en 2006 le 700ème anniversaire de sa fondation. Des précieux vestiges du XIVème siècle subsitent: portes, remparts, château...
Ancien village de pêcheurs des bords du Léman, cette cité médiévale est aujourd'hui un site touristique incontournable.
Les Guides du Patrimoine Savoie Mont Blanc.vous emmènent à la découverte de ce lieu chargé d'histoire...
5 Château de Thénières
Construit en 1863 à la demande du célèbre Général Comte de Boigne sur les ruines d'une ancienne forteresse médiévale par l'architecte Bruger, le château se présente comme une construction pseudo-moyenâgeuse imitant un château fort.<br/>Le château se dresse sur le coteau de Boissy à une altitude de 733 m d'où la vue s'étend au loin sur le lac Léman.
Acquit plus tard par le SIVOM du Bas Chablais, le château est aujourd'hui le siège d'organismes à vocations publiques et humanitaires, ainsi que les bureaux de la Communauté de Communes du Bas-Chablais.
Déposer un avis
Écrivez votre avis sur 31 - Circuit Du Bas Chablais :
  • Médiocre
  • Moyen
  • Bon
  • Très bon
  • Excellent
Il n'y a pas encore d'avis sur 31 - Circuit Du Bas Chablais, soyez le premier à en laisser un !