© Yannick Cerrutti

Le Vuache

Le massif sauvage

Une faune & flore d’une rare richesse

Situé à environ 15 km de Saint-Julien-en-Genevois et de Genève, dans la partie Ouest de la Haute-Savoie, le Vuache s’élève du haut de ses 1105 mètres. Plus petit que le Salève et les Voirons, il possède néanmoins des caractéristiques qui lui sont propres et qui ne manquent pas d’attirer les randonneurs, les touristes et les curieux.

De Nant En Rhône De Nant En Rhône De Nant En Rhône

Se promener

Avec plus de 170 km de sentiers pédestres balisés, le Vuache est un lieu de prédilection pour les amateurs de marche. Ainsi, il propose de nombreux sentiers de randonnée aux niveaux de difficulté variables.

Le Vuache est donc adapté aussi bien aux familles qui veulent se promener en toute sérénité qu’aux randonneurs aguerris qui veulent mettre leur endurance à rude épreuve.

Les oiseaux

Outre les randonnées qu’il propose, le Vuache présente un intérêt ornithologique important. En effet il appartient à la Zone Importante pour la Conservation des Oiseaux (ZICO) RA 14 « Haute chaîne du Jura : défilé de l’Écluse, Étournel et mont Vuache ».

De ce fait, il n’est pas rare de croiser au cours d’une balade au Vuache des oiseaux tout à fait remarquables tels que le Faucon pèlerin, l’Aigle Royal ou encore le Grand-duc d’Europe.

Si les rapaces sont nombreux au Vuache, il est aussi possible d’apercevoir des oiseaux plus communs comme la Gélinotte des bois de la famille des Gallinacés. Les ornithologues et autres passionnés d’oiseaux seront donc ravis de venir contempler et étudier tous ces magnifiques oiseaux.

Sa richesse florale

Le Vuache est non seulement un refuge pour les oiseaux, mais il abrite également une flore très diversifiée et très importante. En effet la richesse botanique de ce mont n’est plus à prouver puisqu’elle ne compte pas moins de 1000 espèces différentes.

Les curieux qui se promènent le long des sentiers du Vuache auront notamment l’occasion de découvrir de magnifiques fleurs comme des jonquilles, des nivéoles de printemps ou encore des érythrones dent-de-chien, qui ne sont autres que l’emblème du Vuache.